Le Pape François évoque l’homoparentalité – vraiment ?

Posted on janvier 7, 2014

0



C’est une première pour un pape. Alors que l’Italie est en plein débat autour d’une loi sur une union civile pour les couples homosexuels, le pape François s’est exprimé au sujet des « enfants de couples homosexuels ».

Sans porter de jugement positif ou négatif, le Saint-Père, lors  de son discours devant l’Union internationale des Supérieure générale, le 29 novembre dernier, publié par Civiltà Cattolica, revue catholique italienne, et dont les extraits ont été repris par les médias italiens (Il Corriere, Il Messagero, La Repubblica, etc.).

« Au niveau éducatif, les unions gay, aujourd’hui, posent de nouveaux défis pour nous, qui sont parfois difficile à comprendre », a-t-il déclaré, avant d’ajouter  qu’il ne fallait pas « administrer un vaccin contre la foi » aux enfants de couples de même sexe.

« Le nombre d’enfants scolarisés dont les parents se sont séparés est très élevé », a-t-il également remarqué. Avant de citer l’une de ses expériences à Buenos Aires comme archevêque : « Je me souviens du cas d’une petite fille triste qui avait confessé à son institutrice : ‘la petite amie de ma mère ne m’aime pas' ». Selon le Pontife, les responsables de l’éducation doivent se demander « comment enseigner le Christ à une génération qui change ».

En juillet, le pape François avait déjà surpris en déclarant : « si quelqu’un est gay, et cherche le Seigneur avec sincérité, qui suis-je pour le juger ? »

Devant l’ampleur médiatique face à ces déclarations, le Vatican a cependant tenu à dénoncer une « distorsion » des propos du pape François dans les médias italiens, pris dans le débat sur le projet de loi autour d’une union civile pour les homosexuels.

Le pape tenait avant tout à parler des couples divorcés en général. Mais il a tout de même pris l’exemple de cette petite fille vivant au sein d’un couple lesbien. Pour le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, le pape entendait surtout parler « de la souffrance des enfants » vivant au sein d’un couple recomposé, ou divorcé.